Samedi j'ai participé à la rencontre organisée par Palestine 33 à Bacalan avec Salah Hamouri. Ce fut un moment extremement fort et émouvant pour tous ceux qui se sont mobilisés depuis 2005 pour sa libération.

Après avoir reçu au Conseil Général la mère de Salah qui a soulevé des montagnes pour faire connaitre la situation innique que vivait son fils j'avais pu faire  pu faire adopter une motion réclamant sa libération en 2010 par l'ensemble des élus du conseil général de la Gironde.

 

C'est dire si le récit des 2400 jours d'emprisonnement fait par salah m'ont particulierement touché.Son histoire singulière illustrant parfaitement la situation indigne pour tout le peuple palestinien privé du droit fondamental à avoir un Etat.