Mercredi 18 juillet a eu lieu la table ronde que je réclamais depuis plusieurs mois concernant le devenir des 70 salariés du SERNAM de Bègles confrontés depuis le mois d’avril à la liquidation de leur entreprise.

Une table ronde présidée par Monsieur le Préfet de Région à laquelle ont participé les services de l’emploi de  l’Etat, des élus ou leur représentant, les collectivités locales, la CGT et Solidaires représentant les salariés et le directeur général adjoint de SNCF GEODIS.

Cette réunion a permis de faire le point sur la situation des salariés en ce début d’été.

Sur 70 salariés du site de Bègles 38 ont été « repris » par GEODIS essentiellement des chauffeurs, des manutentionnaires et des commerciaux.

Sur les 32 salariés non repris 21 n’ont toujours pas retrouvé d’emplois.

Une situation inacceptable  alors que la SNCF qui a une lourde responsabilité dans la situation des salariés de son ancienne filiale avait pris des engagements quand à leur reclassement.

Ainsi dans une réponse datée du 27 juin au sénateur Gérard César que j’avais saisi de cette question comme l’ensemble des parlementaires girondins et qui avait lui-même interpellé le président de la SNCF Guillaume PEPY, ce dernier indiquait « que les candidats non repris dans l’offre CALBERSON (Geodis) se verraient proposer des postes sur d’autres activités. »,et il s’engageait plus encore en écrivant : « J’ai souhaité que des postes soient identifiés dans les filiales de SNCF en Région .Cette action est en cours et j’attache une importance particulière à ce qu’elle soit menée avec la plus grande précision et efficacité ».(Cf pièce jointe)

J’ai donc informé les participants de la table ronde de cet engagement écrit du président de la SNCF qui devrait permettre de trouver facilement une solution pour les 21 salariés concernés, ceci d’autant plus que le représentant de la CGT cheminot a rappelé que dans la programmation de recrutements  en 2012 sur la région SNCF, il restait 86 recrutements à faire !

Le préfet a donc décidé de s’adresser au directeur régional de la SNCF et le Directeur général adjoint de SNCF GEODIS également afin de décliner localement les engagements pris nationalement!

A également été acté une nouvelle réunion à la rentrée permettant de vérifier la réalité des offres d’emplois proposées dans la Région par le groupe SNCF et le  retour à l’emploi des 21 salariés de SERNAM encore concernés.

Vous pouvez compter sur ma détermination à ne rien lâcher sur ce dossier !