Ce samedi 30 juin l'association Jeunesse Universelle fêtait ses 20 ans d'existence.Un anniversaire malheureusement assombri par la disparition brutale de Claudine ,l'animatrice qui durant ces dernières années a oeuvré avec beaucoup de détermination et de générosité ,pour développer avec les enfants ,les jeunes et les familles,des initiatives et de multiples activités.Autant d'efforts partagés par toute une équipe pour faire vivre la citoyenneté ,conforter le lien social dans le quartier mais aussi favoriser les échanges dans la commune et avec d'autres communes.L'hommage rendu par les centaines de béglais était à la hauteur du travail accompli et l'émotion transpirait dans chaque parole prononcée,comme dans chaque image projetée retraçant les 20 ans d'une bataille féconde pour faire exister l'association malgré tous les aléas et les obstacles.Des difficultés grandissantes depuis une dizaine d'années avec le chantier mis en oeuvre dans le cadre de l'ORU.Un traumatisme pour beaucoup d'habitants tant les travaux s'éternisent et multiplient les nuisances de toute sorte pour un résultat diversement apprecié.Il faut reconnaitre que la densification à outrance n'est pas sans concéquence sur le lien social en restreignant considérablement l'espace public.Si personne ne remet en cause l'idée qu'il fallait rénover le quartier ,l'expérience montre qu'il aurait fallu s'y prendre autrement en ayant le soucis des habitants,de leur vie quotidienne et du lien social à préserver avant tout.Pour ses 20 ans l'équipe de Jeunesse Universelle nous a rapellé le rôle et la place que pouvaient tenir les citoyens dans leur quartier pour le plus grand bien de tous.

J'étais parmi eux pour cette belle soirée pour préparer l'avenir.

Pour prolonger le débat je vous invite à prendre connaissance dans la pièce jointe à ce billet d'un excellent article du monde qui montre qu'en terme de rénovation urbaine il est possible de faire autrement et que d'autres ont fait autrement.